Le réseau UNESCO World Book Capitals

Strasbourg Capitale mondiale du livre à l’international

Signature de la charte du Réseau des Capitales mondiales du livre

Le programme Capitale mondiale du livre de l’UNESCO reconnait le pouvoir des livres et de la lecture comme pierre angulaire pour bâtir des sociétés plus apaisées, durables et inclusives. En 1995, l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (UNESCO) lance la journée mondiale du livre et du droit d’auteur de l’UNESCO. Le 23 avril est choisi comme date symbolique dans le monde de la littérature. Il s’agit de la date de décès de plusieurs grands auteurs, tels que William Shakespeare, Miguel de Cervantes et Inca Garcilaso de la Vega.

Un programme lancé en 2001

En 2001, sous l’initiative de l’Association Internationale des Éditeurs (IPA), l’idée nait de nominer une ville qui s’illustre par un programme d’un an de promotion du livre et de la lecture, entre deux journées mondiales du livre et du droit d’auteur. Sous la proposition de l’IPA et du gouvernement espagnol, l’UNESCO décide de lancer le programme Capitale mondiale du livre. Après un appel à candidatures public, le comité consultatif présélectionne trois villes candidates et recommande une lauréate au Directeur Général de l’UNESCO. Le comité consultatif est composé de représentants d’organisations professionnelles du livre issus du Forum International des Auteurs (IFA), de la Fédération Internationale des Associations et institutions de Libraires (IFLA), de l'Association Internationale des Editeurs (IPA), de la Fédération Européenne et Internationale des Libraires (EIBF) et de l'UNESCO.

La nomination Capitale mondiale du livre n’implique aucune remise de prix, il s’agit d’une reconnaissance symbolique pour les efforts fournis par la ville.

Afin de garantir une répartition équitable, une ville ne peut être nominée dès lors qu'elle se situe dans la même région que la capitale précédente et qu'une ville du même pays a été nominée au cours des 10 dernières années.

Depuis sa création, 25 villes se sont vu décerner la nomination de Capitale mondiale du livre, chacune axant son programme à des problématiques et enjeux propres.

Un réseau fort

En 2022, 14 des 24 villes se sont réunies à Wroclaw pour lancer le Réseau des Capitales mondiales du livre, s’engageant ainsi à lutter contre l’illettrisme, à favoriser l’apprentissage tout au long de la vie, le droit d’auteur et la liberté d’expression. Les membres du réseau affichent également une volonté de pérenniser les efforts fournis lors de l’année de leur nomination et soutiennent les villes candidates et nouvellement nommées dans la réalisation de leurs programmes.

La contribution de Strasbourg au réseau UNESCO World Book Capitals

À travers le programme Capitale mondiale du livre, Strasbourg cherche à contribuer au développement du Réseau des Capitales mondiales du livre, mais aussi à renforcer sa présence à l'international, auprès de ses villes jumelles et partenaires.

Strasbourg s'intègre dans ce nouveau réseau dès sa création en septembre 2022 à Wroclaw (Pologne) et participe depuis à chacune des réunions. Une délégation de Strasbourg était présente à Accra (Ghana) le 23 avril 2023 pour le lancement de la Capitale mondiale du livre 2023. En janvier 2024, Strasbourg sera également présente à la réunion du Réseau, tenu par la Capitale mondiale du livre 2022, Guadalajara (Mexique).

En septembre 2023, Rio de Janeiro a été désigné Capitale mondiale du livre 2025. C'est l'ambition de Strasbourg d'accueillir la capitale culturelle et littéraire du Brésil non seulement dans le réseau World Book Capital Network, mais aussi de célébrer la littérature brésilienne au sein du programme de Strasbourg Capitale mondiale du livre.

Ces volontés se traduisent par le transfert de la flamme de la lecture, symbole de la continuité entre les Capitales mondiales du livre. D'Accra à Strasbourg puis à Rio de Janeiro, la flamme se déplace d'une ville à l'autre en co-construisant des évènements et activités communes mettant à l'honneur les cultures et littératures du Ghana et du Brésil. Ce relais sera également symbolisé lors des cérémonies d'ouvertures du 23 avril 2024 et de clôture en avril 2025 de la labélisation strasbourgeoise.

La Ville de Strasbourg se prépare également à organiser la réunion du Réseau en 2026 en conviant les 24 autres villes Capitales mondiales du livre, l’UNESCO et la future Capitale mondiale du livre 2026.

Lire notre monde dans les villes jumelles et partenaires de Strasbourg

En partenariat avec la Direction des Relations Européennes, Internationales et Transfrontalières de la Ville de Strasbourg, l’équipe Capitale mondiale du livre implique les villes jumelles et partenaires. Dresde et Stuttgart (Allemagne) font l’objet d’un partenariat fort, avec la constitution d’un réseau d’ambassadeurs et d’ambassadrices de la lecture franco-allemand entre Strasbourg et Dresde.

Les villes de Boston (États-Unis) et Leicester (Royaume-Uni) sont également impliquées via des projets culturels et artistiques autour du livre, notamment en partenariat avec l’ambassade de France à Boston et la librairie française de Boston.

Strasbourg cherche ainsi à impliquer ses villes partenaires au sein du projet Capitale mondiale du livre. Des liens se dessinent autour d’Oran (Algérie), en lien avec l’Institut français, et avec le parrainage de Kamel Daoud, auteur et journaliste. La ville de Kagoshima (Japon) tisse également des liens, en partenariat avec le Consulat Général du Japon à Strasbourg, autour des projets d’écoles et de la littérature japonaise.

Boston

Enfin, de nombreux échanges amènent à la construction de projets communs avec Montréal (Canada) : le parrainage de Dany Laferrière, la participation d’éditeur·ices québécois·es aux rencontres francophones du livre audio, l’exposition Julie Doucet. Une rétrospection autour du travail de l’artiste Julie Doucet, et les liens fréquents avec la Délégation générale du Québec à Paris. Montréal était par ailleurs la première ville francophone désignée Capitale mondiale du livre en 2005, Strasbourg est la troisième, après Conakry (Guinée) en 2017.

La participation des représentations diplomatiques, consulats et institutions européennes au projet Lire notre monde

Strasbourg tient une place particulière en étant la deuxième ville diplomatique de France, après Paris, avec 74 consulats et représentations diplomatiques. Le Parlement européen, le Conseil de l’Europe et la Cour européenne des droits de l’Homme basés à Strasbourg sont des institutions qui promeuvent la liberté d’expression, de la presse et de parole, autant de valeurs qui entrent en écho avec le programme Lire notre monde de Strasbourg Capitale mondiale du livre 2024. Strasbourg entend également mettre en avant son rôle de capitale européenne pour mettre en valeur les littératures du monde entier ! 

 

Parlement Européen

À travers divers partenariats avec des représentations permanentes et consulats, tels que le Consulat général de Suisse, le Consulat général du Portugal ou encore la Représentation permanente du Mexique au Conseil de l’Europe, Strasbourg Capitale mondiale du livre met à l’honneur de nombreuses littératures et affirme son rôle de ville diplomatique.

Lire notre monde outre-Rhin

La Capitale mondiale du livre 2024 trouve son écho outre-Rhin avec la ville voisine de Kehl, qui porte la voix germanophone de cette désignation et développe conjointement tout un programme transfrontalier. En partenariat avec l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau, les deux villes constituent un pont franco-allemand qui trouve des racines profondes. La Ville de Kehl avec l’imprimerie Beaumarchais apparait comme le premier endroit où l’œuvre complète de Voltaire fut imprimée, pour éviter la censure en France. Dès lors, le livre fut un marqueur de l’histoire commune entre Strasbourg et Kehl.

Pour renforcer ce lien, Kehl développe tout un programme fort autour du livre : visites communes de médiathèques, lectures de livres interdits sous le troisième Reich, ateliers d’écriture, de lecture, passage des trams aux valeurs de Lire notre monde sur la ligne se rendant à Kehl.

Dresde