Offrir une deuxième (ou troisième) vie à un livre

24 juin 2023

Que faire des livres dont on ne veut plus ? Ceux qu’on n’aime plus, qui sont obsolètes (Word 95 pour les Nuls), qu’on nous a offerts mais qu’en vérité, on ne lira jamais… À l’heure de la transition écologique, la poubelle n’est plus une option, même si elle est jaune !

Le "désherbage" des médiathèques

On peut s’inspirer des actions menées par les Médiathèques de l’Eurométropole, qui sont confrontées à cette question à une échelle bien plus considérable. Que font-elles de tous les livres qui sortent de leurs collections, parce que trop datés, trop abîmés, ou qui n’intéressent personne ? Elles ont mis en place une méthode et des circuits communs pour ce qu'on appelle, en langage documentaliste, le "désherbage"

  • le don : à des centres socio-culturels ou des accueils de loisirs, des centres pénitentiaires, des Ephad mias aussi à Emmaüs, qui possède d'ailleurs une librairie à Schiltigheim, et de manière générale à toutes les associations caritatives.
  • la vente : par l’intermédiaire de Recyclivre, premier vendeur français de livres d’occasion sur internet, et entreprise éthique, membre du réseau Zero Waste France. On peut aussi déposer des dons dans ses locaux rue Louise Michel.
  • la benne : c’est le dernier recours pour les médiathèques, quand les ouvrages sont vraiment trop abîmés.

De nombreuses alternatives

À titre individuel, les alternatives ne manquent pas pour remettre les livres en circulation : marché aux livres, cabanes à livres, librairies d’occasion.

Et pour les livres trop abîmés, on peut opter pour une petite transformation : les empiler et les sangler pour en faire un tabouret (ça marche moins bien avec les livres de poche), assembler et coller des pages pour en faire des papiers cadeaux, les transformer en boîte à bijoux voire en sac à main… Il y a mille et une façons de rendre le livre (presque) éternel !

L'équipe Lire notre monde

Rédaction

"Rejoignez l'aventure !"